A la Une

PRESIDENT ET VICE -PRESIDENT DE LA CFCIB

Publicites

Nouvelles

Réunion ordinaire de l’Assemblée Générale de la Chambre Sectorielle de l’Agri-Business

Une Réunion ordinaire de l’Assemblée Générale de la Chambre Sectorielle  de l’Agri-Business s’est tenue le 27 Janvier 2016 dans la grande salle de réunion de la CFCIB sous la direction du Président de la dite chambre, M. François BUTOKE.

 Les points à l’ordre du jour étaient :

Le Rapport  Annuel 2015; 
Le Programme Annuel 2016;                                                                                                                                   
La  situation des membres et des cotisations                                                                                                           Les divers.

Quatrre Vingt Onze (91) membres composés d’Agriculteurs et d’Eleveurs ont répondu présents à ce rendez-vous. Le président de la Chambre Fédérale de Commerce et d’Industrie du Burundi (CFCIB), M. Econie NIJIMBERE avait lui aussi rehaussé de sa présence à cette rencontre afin de soutenir cette chambre sectorielle.

Six recommandations ont été formulées à la clôture de cette réunion statutaire :

  • Accentuer et cultiver l’esprit d’association pour ceux qui travaillent dans les mêmes filières;
  • Echanger les expériences;
  • Organiser et mener un plaidoyer auprès des décideurs pour améliorer le climat des affaires dans le secteur d’agriculture;
  • Rechercher des marchés et des sources de financement.
  • Vulgariser et appliquer les normes de qualités exigées sur le marché burundais et international;
  • Rechercher et vulgariser les semences (végétales et animales) améliorées, ce qui est la base de l’intensification de l’agriculture et de l’élevage.

 

  Photo de famille de la Chambre Sectorielle Agri-Business                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    

KENYA PORTS AUTHORITY, vers un objectif de 8 millions de conteneurs pour le seul port de Mombasa et une expansion avec le port de LAMU.

KENYA  PORTS AUTHORITY, vers un objectif de 8 millions de conteneurs pour le seul port de Mombasa et une expansion avec le port de LAMU.

Face au développement rapide du commerce et à la forte demande régionale, particulièrement Est-Africaine, l’Autorité de Régulation des Ports du Kenya a adopté une stratégie offensive envers tous ses partenaires avec des arguments en main.

Au-delà de ses clients impliqués de près ou de loin dans le trafic de Conteneurs et de biens d’import-export, la Kenya Ports Authority –KPA en sigle- a opéré une offensive de charme envers les médias régionaux depuis quelques années déjà. C'est ainsi quelle a sponsorisé et invité à Mombasa une cinquantaine de Journalistes des pays de la Communauté Est-Africaine  au 3ème Atelier de ce genre du 29 novembre au 02 décembre 2015. Son principal thème « Partenariat avec les Médias rehaussant la qualité de la couverture médiatique » est ainsi parlant.

« Un 3ème évènement avec les médias pour comprendre les besoins des partenaires de KPA », a précisé son Directeur Général, M. Gichiri Ndua lors de l’ouverture des travaux. Il a indiqué qu’il s’agissait aussi de porter à la connaissance des médias de Tanzanie, du Sud-Soudan, de l’Ouganda, du Rwanda et du Burundi les nouveaux développements à KPA résultant d'une augmentation du trafic conséquente au renforcement de l’intégration régionale dans l’EAC.


 Le Directeur Général de KPA au centre

            Il a affirmé que les activités portuaires sont tellement complexes qu'ils nécessitent une profonde compréhension surtout pour les journalistes appelés à en faire une couverture médiatique. Raison pour laquelle KPA organise chaque année une rencontre avec la presse internationale.

 

Visite des Journalistes au Port de Mombasa

 Performances en 2014

            2014 a été une année spéciale pour le Port de Mombasa. Pour la première fois de son histoire en effet, le Port a manutentionné dans ses opérations un total de 24,9 Millions de tonnes et plus d' un Million d'unités équivalents à des conteneurs de 20 pieds favorisant ainsi sa position clé sur le marché régional. Cet état de fait a été également relevé par l'intégration régionale.

Vue partielle d'un cargo en transbordement

            Le Port de Mombasa a consolidé sa position au sein du top 120 des ports les plus performants dans le monde et parmi les 5  premiers ports  africains avec Durban (Afrique du Sud), Alexandrie (Egypte), Port Said (Egypte) and Tanger Med (Maroc).

Performance Janvier – Septembre 2015

            Le Port a  effectué des opérations équivalentes à un total de 19.87 millions de tonnes de cargos. Une augmentation sensible de 10,1% par rapport à la même période de 2014, le fret de/vers l'Ouganda restant dominant dans la région.

 

Quai à conteneurs en attente de manutention sur camions-remorques

Quant au trafic burundais, il a bondi de 49.000 tonnes en 2014 à 70.000 tonnes en 2015. Une augmentation de 42,9 % malgré la crise qui secoue le pays. Le trafic à destination ou au départ du pays n'a pas été affecté en raison des bonnes productions des cultures d'exportation et du trafic congolais passant par le Burundi.

 Démonstration de remorqueurs-laveurs de cargos

            Signalons que le Port de Mombasa est en cours d'expansion avec la fin des travaux de construction sur financement japonais d'un deuxième terminal à cargos et à manutention de conteneurs.

 

Nouveau quai à cargos

Il poursuivra une troisième phase d'extension avec un dernier terminal dont la construction est prévue au cours des 5 prochaines années, qui lui permettra d'accueillir plusieurs cargos à la fois et d'atteindre son objectifs d'opérations annuelles équivalentes à 8 millions de conteneurs. Enfin, KPA compte aussi à son actif la construction du Port de LAMU plus au Nord-Est du Kenya pour desservir principalement le Sud-Soudan et l'Ethiopie, et pour accueillir les plus gros cargos du monde en eaux profondes - des cargos atteignant actuellement une envergure de 430 m - .

 www.kpa.co.ke  ; Burund Office: Ultimate Tower, 6ème étage, à côté du Jardin Public de Bujumbura.

Foires et Salons 2015

 

Visitez le siteweb www.foiresinfo.fr pour voir les Foires et Salons 2015.

Participation Burundaise à la Rwanda International Trade Fair 2015 (RITF 2015) – Rwanda Expo 2015

Participation Burundaise à la Rwanda International Trade Fair 2015 (RITF 2015)  – Rwanda Expo 2015

La Foire Internationale du Rwanda 2015 également appelée Expo-Rwanda a connu la participation du Burundi et plus particulièrement celle de la Chambre Fédérale de Commerce et d’Industrie du Burundi dont la délégation était conduite par son Président M. Econie NIJIMBERE. 

                       Les drapeaux des pays présents à la RITF 2015 : celui du Burundi est le 5ème à partie de la droite 

Prévue du 29 juillet au 12 août 2015, cette Foire sous l’instigation de la PrivateSectorFoundation (PSF) – Rwanda -  est un évènement annuel dans ce pays (le 18ème d’affilée) et se vante  cette année de la présence active des entreprises issues de 18 pays parmi lesquels figurent le Burundi et le pays hôte.

Ce sont donc plus de 150 entreprises étrangères au Rwanda présentes à Kigali sur le site forain de Gikondo. Deux entreprises burundaises sont à remarquer malgré la situation de crise observée dans le pays : l’Office du Thé du Burundi –OTB- et PALMOREE, entreprise de vente d’huile de palme.

Stand OTB 

La Foire Internationale du Rwanda est une excellente opportunité de ventes de toutes les entreprises présentes où l’on remarquait facilement l’agressivité des équipes commerciales des entreprises, même celles en provenance d’Asie et du Moyen-Orient (Pakistan, Inde, Syrie, Egypte, Singapour, …), en direction des 25.000 visiteurs quotidiens en moyenne.

« Le climat des affaires est très favorable et à chaque problème, des solutions seront trouvées au fur et à mesure qu’ils apparaîtront», a déclaré le Premier Ministre du Rwanda, M. Anastase MUREKEZI, lors de l’ouverture officielle de l’évènement commercial le 30 juillet 2015. « Le Gouvernement Rwandais œuvre également pour une intégration régionale réussie », a-t-il ajouté, avant de rappeler une mesure incitative importante à l’endroit de la Fédération du Secteur Privé : l’attribution d’un site de 18 ha pour une foire permanente dont la construction sur fonds privés débutera à la mi-2016.

 

Ouverture officielle de la RITF 2015e

En marge de la Foire, le Président de la CFCIB a rencontré les Responsables de laPSF – Rwanda dont le Président, M. Benjamin GASAMAGERA. Un Mémorandum d’Entente entre PSF et la CFCIB a été minutieusement préparé au niveau technique et devrait être incessamment signé, préparant les deux Institutions à un partenariat plus accru et à la promotion des échanges commerciaux entre le Rwanda et le Burundi. Les deux Présidents se sont convenus d’organiser des visites de prospection d’affaires des Opérateurs Economiques des 2 pays et dans les 2 sens pour activer cette coopération. 

                    De gche à dr. : M. Econie NIJIMBERE et M. Benjamin GASAMAGERA 

 

M. NIJIMBERE a également rencontré des Hommes d’Affaires du Rwanda présents à l’Expo. Nous noterons spécialement le secteur de l’Agri-Business avec M. SINA Gérard du Groupe URWIBUTSO, avec plusieurs produits tels Akabanga (piment), Akarusho (vin de banane) et jus de fruits, biscuits de patates,…, intéressé par la production bananière du Burundi ; La National Agricultural Export DevelopmentBoard (NAEB) pour le café ; WINNAZ pour la transformation des produits agricoles comme la pomme de terre en chips, etc. 

 

A gche : M. SINA Gérard, du Groupe de Production URWIBUTSO

Quelques produits du Groupe URWIBUTSO

 

A noter enfin que le Président de la CFCIB a apprécié le dynamisme de PSF – Rwanda et la très bonne organisation de la RITF 2015.

Le Président de la CFCIB signant dans le Livre d’Or de PSF-R



Fin de l'octroi des places au Nouveau Marché de Bujumbura

Fin de l'octroi des places au Nouveau Marché de Bujumbura

Nouveau marché de Bujumbura sis à côté de l'ancienne usine textile COTEBU

Le nombre total de commerçants attributaires des emplacements affichés sur les portails du nouveau marché de Bujumbura sis à côté de l'ancienne usine textile COTEBU ce 22 Octobre 2014  s’élève  à 2318 commerçants contre les 1866 commerçants publiés le 29 Septembre 2014 avant les recours.

La commission affirme avoir analysé minutieusement tous les recours déposés par les commerçants dossier par dossier  et indique qu'elle aurait même prolongé de deux jours le délais de recours pour permettre aux commerçants retardataires ou qui étaient empêchés pour diverses raisons d’avoir la possibilité de faire recours.

Lors de l’analyse des recours, la commission se serait basée sur la liste des commerçants obtenue après l’ enregistrement au stade, les contrats ainsi que les listings des commerçants obtenus auprès de la SOGEMAC. Le nombre de recours reçus favorablement seraient 452 cas.

La commission comprend en interne des membres de la Chambre Fédérale de Commerce et d’Industrie du Burundi. Nous citerons : le  Président de l’Association des Commerçants du Burundi (ACOBU) et Président de la Chambre Sectorielle des Commerçants, M. Antoine MUZANEZA, Vice- Président de la Commission; la Présidente de la Chambre transversale des Femmes Entrepreneurs (AFAB), Mme Claudette NGENDANDUMWE, Membre;  le  Secrétaire Général de la CFCIB, M. Christian NKENGURUTSE, Membre.

  

                                  Photos marché central de Bujumbura

APPEL D'OFFRES

CHAMBRE FEDERALE DE COMMERCE  ET D’INDUSTRIE  DU BURUNDI (CFCIB)

COMMUNIQUE

La chambre federale de commerce et d'industrie  du burundi "CFCIB" en sigle porte a la connaissance du public que l'avis de recrutement du secretaire general paru dans le journal le Renouveau NO9579 du 28 mars 2017 et diffuse sue les ondes de la radio CCIB fM+ est momentanement suspendu. Le public sera infome de sa relance sous peu par les memes canaux.


  


  •  Assemblée Générale Ordinaire.
      • Du nouveau à la Chambre Sectorielle des Mines et Carrières.

RADIO CCIB FM+

There is no Event

Photos Salles CFCIB